Tout savoir sur la numérotation et les numéros spéciaux

Publié le par Nicolas Pougnet

Après le succès de "tout savoir sur l'annuaire universel", voici un nouvel article sur le monde de la numérotation et les règles associées qui sont particulièrement complexes lorsque l’on décide d’y pénétrer et notamment en terme de tarification.

Le but de cet article est d’aider à comprendre les grandes familles de numéro ainsi que leur fonctionnement.

Le plan de numérotation et les alocations de tranches de numéros sont gérés au niveau de l'Arcep d'où sont tirées une partie des informations ci-dessous.

 

Tout d’abord il existe 2 grandes catégories de numéros :

- Les numéros courts (moins de 6 chiffres) accessibles en fonction du réseau utilisé (fixe, mobile, VoIP). Ces numéros sont traduits en numéros longs au niveau de votre opérateur et permettent de retenir facilement les numéros plutôt que de composer le numéro long. Les numéros d’urgence 15, 17, 18, 112, 113, 119 doivent par contre être accessibles gratuitement depuis n’importe quel réseau. A l’étranger, il n’est pas garanti que vous puissiez accéder à vos numéros courts habituels depuis votre portable et il est utile de vous renseigner auprès de votre opérateur.

- Les numéros longs (cf ci-dessous)

 

 1) Numéros nationaux

Le premier chiffre, généralement le 0, est le préfixe national qui permet d’indiquer qu’il s’agit d’une communication nationale.

 

Certains concurrents de France Télécom proposent des préfixes différents afin de bénéficier  d’une meilleure tarification (i.e le 7 pour Cegetel, le 2 pour Tele2, le 9 pour Neuf Telecom…). Ces offres ont tendance à disparaître devant le succès de la voix sur IP.

Numéros commençant par

Type de service

01-05

Services téléphoniques fixes (numéros géographiques)

06 

Services téléphoniques mobiles 

087 

Services téléphoniques fixes (numéros VoIP non géographiques)
(en service jusqu'au 15 décembre 2008 au plus tard) 

08 

Services à valeur ajoutée (tableau ci-dessous) 

09 

Services téléphoniques (numéros VoIP non géographiques) 

 

  2) Numéros spéciaux à valeur ajoutée (n°vert, azur, indigo, audiotel)

Appellation

Tranches

Utilisations 

n° vert 

 

 

0800, 0805 

Services libre-appel (3)  

0809 

Services gratuits non portables  

n° azur 

0810 (1), 0811 (2) 

Services à coûts partagés destinés à devenir portables (approx. tarif local) 

n° indigo  

0820, 0821

Services à coûts partagés (3)
0,11 € les 56 premières secondes et 0,12 € / min ensuite
 

0825, 0826 

Services à coûts partagés (3)
0,11 € les 45 premières secondes et 0,15 € / min ensuite 

n° indigo  

0836  

Services divers (ex. : Mémophone) 

0840, 0841, 0842 

Numéros à usage technique  

085 

Préfixes d’accès à des réseaux privés virtuels 

086  

Services d’accès à Internet 

087 

Numéros non géographiques portables (approx. tarif local)  

089 

Services à revenus partagés (3)
0890 64 : 0,11 € / min,
0892 68 et 0892 69 : 0,34 € / min
0897 65 et 0897 66 : 0,56 € par appel,
0899 16 7 : 0,22 € / min,
0899 70 : 1,35 € par appel + 0,34 € / min

(1) France Télécom
(2) Autres opérateurs
(3) Portables.

 

Que signifie le libre appel ?
Les services libre-appel (appelés " Numéros verts " chez France Télécom) sont gratuits pour l’appelant lorsque celui-ci appelle depuis le réseau fixe. C’est donc l’entreprise appelée qui règle l’intégralité du prix de la communication à son opérateur. Ces numéros, en revanche, sont payants pour la personne qui appelle depuis un terminal mobile.

Que signifient les coûts partagés ?
Les coûts entraînés par la communication sont partagés entre la personne qui appelle et la personne ou l’entité qui est appelée. La répartition des coûts se fait différemment selon le numéro appelé. Ainsi, si une personne qui appelle un numéro 0820 est facturée 0,11 euro TTC/min, le service qu’elle appelle verse pour sa part une rémunération supplémentaire à l’opérateur.

 Que signifient les revenus partagés ?
Les revenus liés à la communication et au service à valeur ajoutée sont partagés entre l’opérateur de boucle locale, l’opérateur qui a acheminé la communication et l’entité appelée qui a fourni le service (exemple : informations météo, services de réservation divers). Généralement, ces services sont à des tarifs élevés. Si un consommateur compose un numéro commençant par 08 92 68 XX XX, il est facturé par France Télécom 0,34 euro TTC/min (au 1er juin 2002) ; cette somme étant répartie entre France Télécom et le fournisseur de services.

 Qu’est ce la facturation pour le compte de tiers

 Cela concerne les appels à revenus partagés pour lesquels France Telecom facture la prestation du tiers (service météo, kiosque érotique) séparément de la facture France Telecom sur une facture appelée aussi facture blanche. Ce principe devrait disparaître en 2007, et France Telecom effectuera un reversement direct vers le tiers plutôt qu’un facturation séparée peu compréhensible par le client.

 

 3) La numérotation vers les DOM/ TOM

Le préfixe international + ou 00 est nécessaire pour appeler l’international.

Préfixes internationaux pour accéder à la France et DOM/ TOM

  • France métropolitaine +33 ou 0033
  • Guadeloupe +590
  • Guyane +594
  • Martinique +592
  • Réunion +262
  • Mayotte et terres australes +269
  • Saint Pierre et Miquelon +508

A savoir, il est possible pour un Français de composer directement 05 90 pour accéder à la Guadeloupe sans passer par le préfixe international.

Commenter cet article