Les futures offres convergentes fixe + mobile

Publié le par Nicolas Pougnet

 Une des grande promesse de ces dernières années est la fusion des technologies telecoms – Internet dans des offres dites convergentes.

En clair, cela signifie pour le client une facturation unique, et la possibilité de retrouver les mêmes services chez lui ou en mobilité (vidéo, musique, communication…)

Depuis le début de l'année 2005, les offres de convergence se multiplient en Europe et dans le monde. Ces offres sont basées sur différentes technologies, principalement Cell-ID(1) (France, Suisse, Allemagne), CTP(2) (Allemagne, Korée) et UMA(3) (Angleterre, Suède et Finlande). NTT DoCoMo a lancé une offre entreprise permettant à ses clients d'utiliser de la VoIP grâce à un terminal bi-mode WiFi.

 Juste avant l'été 2005, British Telecom a annoncé l'expérimentation de son offre "BT Fusion" auprès de 400 clients. Cette expérimentation, basée sur la technologie UMA, ne concerne que la voix.

 Pour pouvoir lancer cette offre BT s’appuie sur son réseau fixe broadband et sur le réseau mobile de Vodafone.

 Très récemment, Deutsch Telekom a annoncé des offres de convergence proches de l'offre de BT avant mi-2006.

 En France (ce qui nous intéresse), France Telecom devrait suivre le mouvement des opérateurs historiques voisins pour lancer en 2006 une offre « HomeZone » reposant sur la convergence des offres Wanadoo et Orange.

 La stratégie des opérateurs est de contrecarrer la cannibalisation possible des offres de téléphonie mobile par la VoIP , en misant sur une complémentarité des offres (plutôt que de choisir un abonnement chez Free et un abonnement chez Orange, prenez les 2 chez nous).

  Bien sûr, l’argument client est différent : « téléphonez moins cher depuis vote mobile lorsque vous êtes chez vous, et avec une meilleure couverture Indoor ».

  En réalité, je serais intéressé de connaître le retour d’expérience des premières offres convergentes car pour moi, la création de valeur n’est pas évidente.

 

 C’est un peu l’histoire de la télécommande universelle sensée remplacer toutes les télécommandes dans un but de simplification. Mais qui à l’arrivée engendre plus de complexité (dans le paramétrage) que de simplicité.

  Une fois de plus, y a-t-il une réelle demande marketing derrière ce brillant concept ?


(1) Cell-ID : cette technologie permet à un opérateur mobile de localiser un client (précision de la cellule GSM). Cette information est utilisée pour une facturation différenciée. Cette solution qui est "pur mobile" souffre d'un manque de précision en milieu urbain et de coûts importants de développements. Elle ne répond pas aux attentes en termes d'intégration et de haut débit mais permet de répondre aux attentes clients concernant des offres d'abondance domestique.


Picocell : cette solution consiste à mettre chez le client une mini BTS (Base Transceiver Station - antenne mobile). Moins sensible aux problèmes de localisation que la précédente, elle pose des problèmes de coût et de gestion des BTS (en particulier plan de fréquences et synchronisation de l'horloge).


(2) CTP (Cordless Telephony Profile) : permet de véhiculer sur Bluetooth des communications voix selon une méthode similaire à celle des téléphones DECT domestiques. La technologie est mature, elle ne nécessite aucune évolution réseau, les téléphones mobiles sont équipés d'une interface Bluetooth (majoritairement avec une puissance trop limitée) et la Livebox supporte également cette interface. Cette solution est la plus efficace pour déployer rapidement une offre à un coût raisonnable mais la pauvreté de l'interface et certaines contraintes techniques limitent ses perspectives aux offres voix avec éventuellement quelques services de données.


(3) UMA (Unlicensed Mobile Access) : ce protocole permet de transporter un appel mobile sur une connexion ADSL. Dans sa HomeZone, le mobile se connecte sur la Livebox (en Bluetooth ou en WiFi) qui véhicule les communications pour rejoindre le cœur de réseau mobile. Cette technologie n'est pas encore stabilisée (standardisée au 3GPP seulement en juin 2005 pour le GSM) ; il existe peu d'industriels et un réel problème d'approvisionnement en terminaux. La technologie actuelle ne permet pas d'accéder à Internet depuis le terminal sans passer par le cœur de réseau mobile quand on est dans sa HomeZone.

Publié dans Convergence

Commenter cet article

Nikos 07/02/2006 15:12

Hello,
L'intéret de la solution Picocell est surtout dans le cas où la personne à une mauvaise couverture GSM en indoor chez elle.
Ensuite les infos remontent via la connexion adsl et non pas par le réseau 3G.

hdman 06/02/2006 22:02

c'est quoi cette histoire de picocell je suis pas sur de comprendre ?l'objectif c'est de connecter la mini BTS sur la box ADSL de la personne ?je comprends bien que c'est pour se battre contre les offres illimitées à 10 euros, mais si derrière c du GSM je comprends pas trop ... ca sature quand meme le réseau, même s'il s'agit d'un réseau 3G !ca me rappelle néanmoins une reflexion qu'on avait eu a l'ecole y a qqs tps, prq les opérateurs lancent pas une offre illimitée pas chère quand les gens qui s'appellent sont dans la meme cellule. logique, on était jeune, sans le sou, et vivant sur un campus donc a s'appeler non stop pour un rien :)en tout cas tres intéressant et merci pour ces éléments.

Karl 26/11/2005 10:15

Tres interessant, merci pour toutes ces informations...